Dynamic Jazz Band

"Hommage à Sidney Bechet"

Charleston - Dynamic Jazz Band
00:00 / 00:00
Petite Fleur - Dynamic Jazz Band
00:00 / 00:00
Some Of These Days - Dynamic Jazz Band
00:00 / 00:00

Le «Dynamic Jazz Band» est un orchestre professionnel de Jazz New Orleans spécialisé dans les animations de rue, l'événementiel, les cocktails de mariage et les concerts avec comme répertoire principal le jazz festif des années 20 et 30 de Louis Armstrong et Sidney Bechet:

"Petite Fleur", "Les rues d'Antibes", "Les oignons", "When the saints", et bien d'autres morceaux connus et entrainants qui donnent envie de faire la fête et de fuir la morosité.

HOMMAGE À SIDNEY BECHET

Christian Bedoy est un des grands spécialistes autant de la musique de Sidney Bechet que de son histoire.

Il a appris le saxophone soprano en autodidacte en jouant sur les disques du maitre.

Ses prestations sont unanimement saluées par le public et les professionnels.

Il peut également orienter le concert de Jazz vers une conférence sur la vie et l’œuvre de Bechet en ponctuant les morceaux de nombreuses anecdotes !!!

 Il est accompagné par le Dynamic Jazz Band composé d’Alexis Borrely au trombone, Christophe Moura au soubassophone et de Thibaud Roussel au banjo ténor

Ses trois compères sont eux aussi des spécialistes du Jazz « dit » traditionnel, connu sous le nom de New Orleans en France. Ils ont joués dans quasiment tous les combos de jazz de la région, participés à de nombreux festivals et sont des professionnels de la musique reconnus par leurs pairs.


Que ce soit en concert ou en déambulation, grands et petits découvrent ou retrouvent une musique qui fit danser des générations, sans jamais véritablement vieillir.

L'orchestre est basé entre Avignon et Marseille, nous nous déplaçons dans la France entière et l'étranger.


Composition de l'orchestre :

 

- Christian Bedoy: saxophone soprano

- Alexis Borrely: trombone

- Christophe Moura: soubassophone

- Thibaud Roussel: banjo tenor

Si Tu Vois Ma Mère - Dynamic Jazz Band
00:00 / 00:00

© 2016 par Alexis Borrely